C.N.R.S.
 

 
Dictionnaire Étymologique Roman

  Résultat de la requête 
*/'tɛnd‑e‑/ v.ditr./tr. « mettre (qch.) à la portée (de qn) ; étirer (un objet souple) au maximum de (sa) tension ; développer (un objet plié) dans toute (son) extension »

I. Sens « présenter »
*/ˈtɛnd‑e‑re/ > sard. tèndere/tèndiri v.ditr. « mettre (qch.) à la portée (de qn), présenter » (CasuVocabolario ; OnnisFueddariu), dacoroum. tinde (dp. 1500/1510 [date du ms. ; tindză subj. prés. 3], Psalt. Hur.2 196 ; DLR ; MDA ; Cioranescu n° 8723), méglénoroum. tíndiri (Candrea,GrS 7, 210 ; CapidanDicţionar ; AtanasovMeglenoromâna 97, 152), aroum. tíndu (Pascu 1, 169 ; BaraAroumain ; MihăescuRomanité 183)12, it. tendere (av. 1321, DELI2 ; TLIOCorpus)3, fr. tendre (dp. fin 11e s., AlexisE 49 = TL ; FEW 13/1, 196b ; GdfC ; TLF ; AND1 s.v. tendre1), frpr. tendre (dp. 1220/1230 [tenderont prét. 6], ProsalegStimm 28 ; FEW 13/1, 196b), aoccit. tendre (ca 1150/1180 – ca 1160/1200 [tenda subj. prés. 3], BernVentA 152 ; GirBornK 1, 474), gasc. téne (Palay [téne la mâ loc. v. « tendre la main »]), gal./port. tender (dp. av. 1264, DDGM ; DRAG1 ; CunhaVocabulário2 ; HouaissGrande [28/06/2014]).

II. Sens « tendre »
*/ˈtɛnd‑e‑re/ > sard. tèndere/tèndiri v.tr. « étirer (un objet souple) au maximum de (sa) tension, tendre » (RubattuDizzionario2 ; CasuVocabolario), dacoroum. tinde (dp. 17e s., DLR ; MDA ; EWRS ; Cioranescu n° 8723)4, méglénoroum. tíndiri (CapidanDicţionar ; Candrea,GrS 7, 210 ; AtanasovMeglenoromâna 97, 152), aroum. tíndu (DDA2 ; Pascu 1, 169 ; BaraAroumain), it. tendere (dp. av. 1321, DELI2 ; TLIOCorpus), frioul. tindi (PironaN2), lad. tëne (dp. 1879, MischìBadia ; Kramer/Fiacre in EWD), romanch. tender (HWBRätoromanisch ; PallioppiDizionari), fr. tendre (dp. ca 1100, RolS2 132 = TLF s.v. tendre1 ; FEW 13/1, 196a ; GdfC ; TL ; TLF), frpr. [ˈtẽndre] (ALF 1294 ; FEW 13/1, 196ab), occit. tendre (dp. ca 1176/1198 [ai tendut p. comp. 1], BertrBornG 774), gasc. [ˈténe] (dp. 1583 [tenut part. p.], LespyR ; Palay ; Raynouard ; NariooOccitan ; ALG 718), acat. tendre (13e s., DCVB ; DECat 8, 399)5, esp. tender (dp. fin 12e s., Kasten/Cody ; DME ; DRAE22)6, ast. tender (dp. 13e s., DELlAMs s.v. tendier), gal./port. tender (dp. 1258/1261, DDGM ; DdD ; HouaissGrande [28 juin 2014]).

III. Sens « déployer »
*/ˈtɛnd‑e‑re/ > sard. tèndere/tèndiri v.tr. « développer (un objet plié) dans toute (son) extension, déployer » (PittauDizionario 2 ; PudduDitzionàriu ; DES ; CasuVocabolario), dacoroum. tinde (dp. 1821, DLR ; Cioranescu n° 8723 ; MDA ; EWRS), aroum. tíndu (Pascu 1, 169 ; BaraAroumain ; DDA2), it. tendere (dp. 13e s., DELI2), frioul. tindi (GDBTF ; PironaN2), lad. tëne (dp. 1879, MischìBadia ; EWD), fr. tendre (dp. 1100, RolS2 104 = TL ; FEW 13/1, 196b ; GdfC ; TL ; TLF ; ALF 1294)78, occit. tendre (dp. ca 1272, FlamMa 436 [tendet prét. 3] ; Raynouard ; ALF 1294 [rare en lang. orient. et prov. occid.]), gasc. [ˈtene] « étendre (la lessive) » (1515 [téner intr.], MillardetRecueil 218 ; dp. 1827 [tr.], LespyR ; ALG 719), esp. tender « déployer » (Kasten/Cody ; DME ; DRAE22), ast. tender (dp. 1249, DELlAMs ; DALlA ; DGLA), gal./port. tender (dp. av. 1264, DDGM ; DdD ; DRAG2 ; DELP3 ; HouaissGrande [28/06/2014]).

Commentaire. – À l’exception du végliote, toutes les branches romanes présentent des cognats conduisant à reconstruire protorom. */ˈtɛnd‑e‑/ v.ditr./tr. « mettre (qch.) à la portée (de qn), présenter ; étirer (un objet souple) au maximum de (sa) tension, tendre ; développer (un objet plié) dans toute (son) extension, déployer ».
Les cognats romans ont été subdivisés selon les principaux sémèmes qu’ils manifestent : « mettre (qch.) à la portée (de qn), présenter» (ci-dessus I.), « étirer (un objet souple) au maximum de (sa) tension, tendre » (ci-dessus II.) et « développer (un objet plié) dans toute (son) extension, déployer » (ci-dessus III.). Les aires de ces trois types sémantiques, qui comprennent toutes les trois le sarde, le roumain et des idiomes de la Romania italo-occidentale, permettent de reconstruire l’ensemble des sens dégagés pour la première strate du protoroman, antérieure à la séparation du protosarde (2e moitié du 2e siècle [?], cf. Straka,RLiR 20, 256). L’aréologie croisée des trois sémènes ne permet guère de déterminer lequel d’entre eux est primaire, mais la reconstruction sémantique interne donne la préférence à « présenter », qui a pu donner lieu par métonymie aux sens de « tendre » et « déployer ».
Le corrélat du latin écrit, tendere v.ditr./tr., est connu durant toute l’Antiquité dans le sens « mettre (qch.) à la portée (de qn), présenter » (dp. Ennius [* 239 – † 169], OLD ; IEEDLatin ; cf. ci-dessus I.), depuis Ovide (* 43 av. J.-Chr. – † 17/18 apr. J.-Chr., OLD) dans le sens « étirer (un objet souple) au maximum de (sa) tension, tendre » (cf. ci-dessus II.) et depuis Térence (* ca 190 – † 159, OLD) dans le sens « développer (un objet plié) dans toute (son) extension, déployer » (cf. ci-dessus III.).

Bibliographie. – MeyerLübkeGLR 1, § 69, 162 ; REW3 s.v. tĕndĕre ; von Wartburg 1966 in FEW 13/1, 196a-201b, tĕndĕre ; Ernout/Meillet4 s.v. tendō ; LausbergSprachwissenschaft 1, § 168, 169 ; LausbergSprachwissenschaft 2, § 415, 416 ; HallPhonology 64, 145 ; SalaVocabularul 540 ; MihăescuRomanité 183.

Signatures. – Rédaction : Yela Schauwecker. – Révision : Reconstruction, synthèse romane et révision générale : Valentin Tomachpolski. Romania du Sud-Est : Wolfgang Dahmen ; Victor Celac ; Nikola Vuletić. Italoromania : Giorgio Cadorini. Galloromania : Jean-Paul Chauveau. Ibéroromania : Ana Boullón ; Ana María Cano González. Révision finale : Éva Buchi. – Contributions ponctuelles : Petar Atanasov ; Pascale Baudinot ; Cristina Florescu ; Xosé Lluis García Arias ; Elisa Guadagnini ; Manon Gury ; Günter Holtus.

Date de mise en ligne de cet article. – Première version : 25/08/2016. Version actuelle : 30/09/2016.

 


1. L’aroumain ne connaît presque plus l’infinitif verbal (cf. Saramandu,Tratat 460 ; Kramer,LRL 3, 429-430) ; la forme citationnelle est la première personne du singulier du présent.
2. La sémantique des unités istriotes relevées par la lexicographie (PellizzerRovigno ; Balbi/MoscardaBudić) suggère que celles-ci sont à reconduire non pas à */ˈtɛnd‑e‑/, mais à */at‑'tɛnd‑e‑/.
3. Bas-engad. haut-engad. tender v.tr. « id. », seulement attesté chez PallioppiDizionari, semble être un italianisme.
4. Encore attesté en dacoroumain moderne et contemporain, malgré REW3, HallPhonology 145, SalaVocabularul 540, StefenelliSchicksal 270 et MihăescuRomanité 183.
5. À parir du 14e siècle, le continuateur catalan de protorom. */ˈtɛnd‑e‑/ a été évincé par ses concurrents estendre (< */es‑'tɛnd‑e‑/) et tibar (d’origine inconnue, cf. DECat 8, 399, 474). Par ailleurs, le catalan connaît tendir v.tr.indir. « aspirer (à) » (dp. 19e s., DECat 8, 400 ; DCVB), que Coromines in DECat 8, 400 analyse comme une création idioromane issue d’un changement de flexion, ce qui paraît étonnant au vu des datations relatives (et de la différence de sens et de valence).
6. Les issues espagnoles, asturiennes, galiciennes et portugaises des verbes appartenant à la flexion en */ˈ‑e‑/ du protoroman ont subi régulièrement une réaffectation à celle en */‑ˈe‑/ ou en */‑ˈi‑/ (cf. MeyerLübkeGLR 2, § 119, 126 ; WilliamsPortuguese § 148 ; LloydLatin 451-455).
7. La première attestation fournie par le TLF est extraite de la Passion de Clermont (ca 1000, PassionA 146), texte composé dans un idiome dont l’identification n’est pas assurée (peut-être occitan, cf. DePoerck,RLiR 27 ; DEAFBiblEl s.v. PassionA).
8. Nous n’avons pas relevé d’exemple où ce sens soit repérable en francoprovençal, soit qu’il n’existe plus, soit qu’il soit caché par les gloses françaises, qui se présentent le plus souvent sous la forme « tendre ». Mais il peut être documenté indirectement par le participe passé substantivé lyonnais tenduá s.f. « toile destinée à couvrir les bateaux » (PuitspeluLyonnais ; non retenu FEW 13/1, 197b), l’ancienneté de celui-ci se déduisant de son passage dans le français régional : fr. rég. tendue de toille loc. nom.f. « id. » (Lyon 1515, RossiaudRhône 2, 328).

Lien permanent :  http://www.atilf.fr/DERom/entree/'tEnd-e-